Passage du Cap Horn

Ca y est, j’ai mis le clignotant à gauche.
Moment émouvant, longue conversation avec le gardien.
L’approche, le 07 au matin, a été chaude, avec des rafales et des hauts fonds renforçant la houle. Maintenant je suis au calme et il n’y a pas besoin de caler la bouteille de champagne. Je dois faire une escale technique, mais l’ai repoussé à Buenos Aires, ou je serai dans une dizaine de jours.
Bises